fbpx

Deliveroo : le livreur n’était pas antisémite. Séfarade, il refusait la cuisine ashkénaze

Deliveroo : le livreur n’était pas antisémite. Séfarade, il refusait la cuisine ashkénaze

Il s’agirait d’un affreux malentendu dans l’affaire du livreur Deliveroo antisémite. Le livreur, juif séfarade, aurait en réalité refuser la course car on exigeait de lui de livrer de la carpe farcie et de la soupe de betterave, nourriture contraire à ses convictions culinaires les plus profondes.

Pour Jonathan Boukhris, 21 an, c’était au-dessus de ses forces : « J’ai grandi avec le couscous, les boulettes, la tfina aux blettes, alors m’obliger à livrer de la nourriture ashkénaze, Niet! »

Apprenant les raisons profondes de ce refus, Deliveroo a décidé d’apporter son soutien au livreur. Le monde gastronomique aurait emboité le pas en assurant que le livreur avait toutes les raisons de ne pas prendre en compte la commande.

Ce refus rappelle le cas de ce livreur Ubereats marocain refusant de livrer des plats algériens.

Leave a Reply

Your email address will not be published.