fbpx

Effet Audrey Pulvar : les Ashkénazes prêts à accepter les Séfarades à condition qu’ils se taisent

Effet Audrey Pulvar : les Ashkénazes prêts à accepter les Séfarades à condition qu’ils se taisent

Pour la fête de Pessah de nombreux Seder se sont organisés dans le monde. La participation commune de Séfarades et d’Ashkénazes dans des festivités communes est parfois le sujet de certaines incompréhensions.

Après la sortie d’Audrey Pulvar concernant le silence des Blancs dans les réunions « racisées », certains Ashkénazes estiment que le concept pourrait être appliqué aux réunions entre Juifs d’Europe centrale et de l’Est et Juifs d’Afrique du Nord.

Selon Serge Levitzky, cette idée pourrait permettre une meilleure compréhension entre Ashkénazes et Séfarades. Il précise : « On ne dit pas qu’ils sont bruyants, mais ils ne sont pas très discrets. Pour nous c’est un peu un choc auditif. Et si on rajoute le bruit et l’odeur, l’Ashkénaze, il devient fou. »

De vives protestations émergent chez les Séfarades. Ainsi Maurice Botbol explique : « Comment ça on est bruyant ?! C’est quoi ces conneries ! De toute façon avec les Ashkénazes, même le bruit d’une merguez qui rissole, c’est trop. »

La LICRA s’est déjà saisie de l’affaire et compte porter plainte contre les Ashkénazes pour discrimination et contre les Séfarades pour tapage.

Leave a Reply

Your email address will not be published.