fbpx

Hausse de 69% des actes antisémites: le CRIF envisage enfin d’arrêter son dîner annuel

Hausse de 69% des actes antisémites: le CRIF envisage enfin d’arrêter son dîner annuel

Cela faisait plusieurs années qu’au sein même de l’institution représentative des Juifs de France la question se posait. Ces derniers temps, la pression se faisait plus importante et les voix s’élevaient contre le dîner annuel du CRIF.

Cette rencontre annuelle avait été instaurée par Theo Klein dans les années 80, alors qu’il était le président du CRIF. Ce dîner s’est de plus en plus formalisé au cours des années.

La hausse de 69% des actes antisémites sur les neuf premiers mois de l’année semble faire réfléchir du côté du CRIF.

Certains responsables d’associations juives membres du CRIF affirmaient encore récemment « Ce dîner, il ne sert à rien. Toute l’année on explique qu’on est pas un lobby qui contrôle la France, et patatras, chaque année, on a ce putain de dîner qui semble montrer exactement le contraire, et on doit reprendre de 0 tout le travail d’explication. Un vrai travail de Sisyphe! »

Un autre représentant confirme « En plus ça ne sert à rien. On payait aux politiciens un dîner, et résultat ils finissaient toujours pas voter contre Israël dans toutes les institutions internationales…pour un lobby, on est vraiment nul à chier. »

Meyer Habib, interrogé à ce sujet, reste hésitant « C’est trop cher pour un repas, et en plus ces derniers temps, la qualité était pas top. »

De sources sûres, le président du CRIF, Francis Kalifat, envisagerait d’annuler le prochain dîner.

De leur côté, Dieudonné et Alain Soral dénoncent la manière dont le CRIF s’attribue une part de responsabilité, et se disputent même entre eux la paternité d’une grande partie de ces résultats.

Leave a Reply

Your email address will not be published.