fbpx

Il se convertit au judaïsme afin que ses blagues antisémites soient de l’autodérision

Il se convertit au judaïsme afin que ses blagues antisémites soient de l’autodérision

Etrange destin que celui d’Heinrich Abdel Nasser, ce germano-égyptien de 32 ans. Habitué aux calembours douteux sur les Juifs, il s’est converti au judaïsme sous le nom de Yaakov Golani afin de pouvoir s’inscrire dans la grande tradition juive de l’autodérision. Retour sur un parcours atypique, entre Le Caire, Berlin et Jerusalem.

Celui qui se fait désormais appeler Yaakov Golani semble avoir percé à jour les secrets de l’humour juif.

« Vous m’auriez dit ça il y a 5 ans, je n’y aurais jamais cru ! » explique celui qui porte désormais une kippa et un talith. « Israël reste clairement le meilleur endroit du monde pour faire de l’humour antisémite, car ici, c’est pris comme de l’autodérision. »

Ainsi, lorsqu’il se promène dans les rues de Jérusalem ou de Tel Aviv, ce nouveau migrant et converti au judaïsme ne cache pas un certain soulagement.

« J’ai longtemps pensé qu’à cause de mes blagues sur les Juifs, j’étais profondément antisémite, alors que j’étais simplement un Juif qui s’ignorait… » explique-t-il.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de Dieudonné, il n’hésite alors pas : « Ça se trouve, il est aussi un Juif qui s’ignore. Déjà il a le don des affaires… dois-je préciser que c’était de l’humour ? »

Il a depuis trouvé un travail comme pigiste au Gorafeuj.

crédit photo : Photo by Mondadori Portfolio via Getty Images

Leave a Reply

Your email address will not be published.