fbpx

Ils font leur Aliya pour fuir le CRIF

Ils font leur Aliya pour fuir le CRIF

Un nouveau phénomène semble prendre le relais dans les motivations des Juifs de France. Après le sionisme et la peur de l’antisémitisme, certains Juifs veulent partir pour ne plus être représentés par le CRIF.

Dans le vol qui les emmènent, ils sont une cinquantaine à avoir pris cette décision. Elie, 24 ans, fait un terrible constat « A force de voir le CRIF, je commençais moi même à devenir un peu antisémite et me dire que Soral, peut-être qu’il avait pas tord . »

Sa mère, Karine, qui l’accompagne acquiesce: « Imaginez-vous, je commençais même à trouver Dieudonné drôle… »

Jean-Jacques, 67 ans, ancien responsable d’agence immobilière, a fait ses valises. « Hors de question d’avoir encore la honte ».

La honte pour lui, c’est le fameux dîner du CRIF.

« Je suis juif, je fais shabbat, kippour, j’aime la France, et j’ai jamais voulu fuir l’antisémitisme, mais putain, le dîner du CRIF, ça non. On passe littéralement pour des cons. »

Pour Jeanne, 45 ans, enseignante, c’est aussi la même raison « Comment je pouvais un jour expliquer à mes élèves que les Juifs ne sont pas un lobby, et le lendemain de ce dîner, ou se pressaientt tous les politiques, dire qu’en fait c’est pas ce que l’on pense. »

Elle a donc décidé de prendre un aller simple pour Israël.

Une seule solution pour eux, fuir le CRIF en Israël. Certains soupçonnent même l’organisation de faire exprès de dégoûter les Juifs de France afin de favoriser l’Alyah.

Sur le vol menant ces Juifs de France vers Israël, la dernière plaisanterie est d’affirmer que CRIF signifie ‘Comment Rentrer en Israël depuis la France’.

Leave a Reply

Your email address will not be published.