fbpx

Le concept de droit au retour des Palestiniens serait une appropriation culturelle de Pessah

Le concept de droit au retour des Palestiniens serait une appropriation culturelle de Pessah

Le Comité Israélite Pour la Promotion de Pessah (le CIPPP) dénonce la demande des Palestiniens du Congrès International Palestinien Pour la Palestine (le CIPPP) d’un droit au retour comme une appropriation culturelle de Pessah.

Alors que la fête de Pessah bât actuellement son plein, et que les problèmes digestifs s’enchaînent suite à la consommation de matzah, le CIPPP s’oppose à la demande du CIPPP d’un droit au retour comme étant un vol du concept de Pessah. La fête juive se caractérise par le retour des Hébreux en terre d’Israël sous l’impulsion de Moïse (celui de la Bible, et non pas le vieux vendeur de Fallafel sur Ibn Gvirol à Tel Aviv, les deux étant souvent confondus).

Pour Arik Mendel du CIPPP, cette appropriation culturelle est un scandale : « Mais regardez! C’est du copier-coller entre Pessah et leur droit au retour des Palestiniens. Mais qu’ils essaient donc de manger du pain sans levain pendant une semaine tous les ans et on verra s’ils veulent encore revenir. »

Pour Abbas Abdellah du CIPPP, il ne s’agit en rien d’une appropriation culturelle : « Nous n’avons aucunement l’intention de copier l’entité sioniste occupante et malfaisante. La preuve, nous n’avons même plus de prophète pour nous guider. »

Des négociations auraient été entamées afin de parvenir à un accord cadre, ouvrant la voie à un premier compromis en 4 étapes afin de trouver à terme une solution préalable à des discussions sur un éventuel protocole, pouvant être les prémisses à une accalmie en attendant l’ouverture d’un dialogue en vue d’une paix.

Leave a Reply

Your email address will not be published.