fbpx

Mauvaise blague du 1er avril : un mère juive fait croire à sa famille qu’elle est goy

Mauvaise blague du 1er avril :  un mère juive fait croire à sa famille qu’elle est goy

La panique s’est emparée d’une famille juive parisienne lorsque la mère de famille a voulu faire croire à sa famille qu’elle était goy. La plaisanterie du 1er avril a failli tourner au drame.

Esther Rozenberg pensait sans doute que sa plaisanterie ferait rire sa famille, mais c’est un vent de panique qui a soufflé sur l’ensemble de la tribu. Elle explique : « Lorsque je leur ai annoncé qu’en réalité la mère de ma mère n’était pas juive, et que par conséquent je ne l’étais pas, ils ont mis une seconde à comprendre : aucun de mes enfants n’étaient alors juifs. Leur regard à cet instant, c’était à hurler de rire. » Pour l’un de ses enfants, la mauvaise plaisanterie est mal passée : « J’ai cru que pendant des années je mangeais secrètement du porc en me sentant coupable, alors que je pouvais le faire ouvertement ! »

Pour appuyer l’effet de sa plaisanterie, dès le matin, elle n’avait pas fait le lit des enfants, ne les avait pas embrassés et ne leur avait ni préparé le petit-déjeuner. Elle avait même annoncé qu’elle désirait prendre du temps pour elle.

Finalement la supercherie a été découverte lorsque l’un de ses fils a voulu sortir dehors et qu’Esther a insisté pour qu’il mette son écharpe par 24ºC.

Leave a Reply

Your email address will not be published.