in

Les jours des remises des Nobel sont dorénavant des fêtes juives

En cette semaine de remise des prix Nobel, chacun des lauréats voit son pédigrée scruté par l’association internationale des mères juives. Cette année encore, un des lauréats, dans le domaine des sciences physiques, Arthur Ashkin est « l’un des nôtres ». Le Grand Rabbinat d’Israël a donc annoncé à cette occasion que les remises des prix Nobel seront désormais considérées comme des fêtes juives.

Avec un peu plus de 22% de prix Nobel étant juif ou ayant l’un des parents juifs, rapporté à leur population, les Juifs ayant un prix Nobel sont 112 fois plus représentés que le reste de la population.

Ceci démontre indéniablement que la méthode Coué avec ses mères juives exerçant sur leurs enfants un lavage de cerveau en leur faisant croire qu’ils sont les plus intelligents fonctionne parfaitement.

Conscient de cette réalité, le Grand Rabbinat d’Israël a décidé de se réunir et a ainsi pris la décision de conférer aux journées de remises des prix Nobel le statut de « Yom tov » (Jour de fête juive religieuse).

Ainsi pour la remise du prix Nobel de physique d’Arthur Ashkin, l’allumage des bougies se fera à 19h47 à Stockholm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 Comments

  1. Grand commentateur du Gorafi (la maison mère) devant l’Eternelle, je me devais aussi de troller ce site là. D’autant que j’en connais un rayon sur le complot judéo-sioniste.
    (D’ailleurs dans « conspirationnisme », il y a « sionisme », comparasar !)

  2. Shalom,
    je viens juste de découvrir votre site et me réjouis de son existence. Enfin des nouvelles pertinentes, sérieuses et documentées, à rebours des bobards que l’on nous inflige à longueur de temps.
    Ce serait sympa de nous doter d’une lettre d’abonnement pour savoir quand vous publiez une nouvelle d’importance.
    Cordialement.

Apprenant devoir faire un concert à Netanya, Aznavour aurait dit « Plutôt crever »

Ils font leur Aliya pour fuir le CRIF