fbpx

Un Qatari met son fils dans une école juive à Paris pour prouver qu’il en a les moyens

Un Qatari met son fils dans une école juive à Paris pour prouver qu’il en a les moyens

Le tarif des inscriptions dans les écoles juives est devenu le sujet de nombreuses interrogations au sein de la communauté juive de France. Cette préoccupation de nombreuses familles juives qui souhaitent y placer leurs enfants semble être devenue un symbole de luxe dans les pays du Golfe.

Pour les habitants des différentes monarchies du Golfe, il semble que la folie des grandeurs n’est plus aucune limite. Après avoir fait construire la plus grande tour, le plus grand hôtel, les plus grands complexes immobiliers, après s’être offert les Bugatti et les Rolls incrustées de diamants, une nouvelle étape a été franchie.

Selon certaines sources, tout serait parti d’une compétition entre un prince saoudien et un émir qatari. Depuis plusieurs années les deux hommes se seraient lancés dans une course à celui qui achèterait le bijou le plus cher, la montre la plus onéreuse, la voiture la plus incroyable, et la résidence la plus vaste, faisant augmenter à chaque étape les prix.

Il semblerait que le prince qatari Suleiman ibn al Tawrat, fils Abdel ibn Youssouf, aurait trouvé le moyen de supplanter définitivement son adversaire en l’inscrivant dans une école juive de la région parisienne.

Du côté saoudien, certains ne cachent pas leur incrédulité, non pas qu’un musulman inscrive son fils dans une école juive, mais qu’il ait pu réussir à la payer.

Chez les familles juives, ils y voient une preuve de plus que les tarifs sont devenus totalement exorbitants.

Crédit photo: Youtube / Moe Zinkerbell

Leave a Reply

Your email address will not be published.