fbpx

Scandale des dîners clandestins de luxe : des prix prohibitifs car les menus sont cashers

Scandale des dîners clandestins de luxe : des prix prohibitifs car les menus sont cashers

De nombreux éléments ont choqué les Français dans l’affaires des dîners clandestins. Parmi eux, le tarif des menus qui ont surpris plus d’un, sauf dans la communauté juive qui a immédiatement reconnu les montants des restaurants cashers.

Pour Déborah Attal, rien de surprenant dans les tarifs rapportés par les médias : « Lorsque j’ai entendu les montants, à partir de 160 euros par personne, j’ai tout de suite reconnu : ce sont les prix pratiqués par n’importe quel traiteur casher à Paris. Je le sais, c’est ce que j’ai payé pour la Bar Mitsva de Jordan. »

Selon Francis Timsit, le président de « Le Pigeon n’est pas casher », une association juive luttant contre les prix exorbitants des produits cashers, il s’agit d’une mise en lumière du scandale dans le scandale : « Maintenant le reste de la population française va comprendre ce que nous devons payer tous les jours, sans en avoir forcément les moyens. »

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.