in

Un avion percute le Gorafeuj qui s’écroule

Il y a deux, le 11 septembre 2018, le Gorafeuj était lancé. Deux ans plus tard…

Sans budget, sans équipe (à part un rédacteur et quelques graphistes), le Gorafeuj naissait et deux années plus tard le bilan est élogieux.

282737 fautes d’orthographe, 3827 fautes d’accord, mais surtout 312 articles publiés, sauf pendant Shabbat, jours de fêtes, et durant les vacances à Deauville, Eilat et Tel Aviv, plus de 9000 followers sur Twitter et plus de 5000 sur Facebook, avec dernièrement en moyenne 30 000 visiteurs unique par mois… tout ça sans mettre un centime, ou presque.

Mais comme le Gorafeuj reste avant tout un média israélite, hors de question de bosser gratuitement, car tout ce qui est gratuit, par définition, ne vaut rien.

Il est temps de mettre la clé sous la porte et de vous dire merci pour ces deux années avec le Gorafeuj.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 Comments

  1. C’est vrai ? C’est malin !
    Je ne découvre l’existence de votre site qu’aujourd’hui… pour apprendre qu’il n’existe plus ! ( Toujours la même chose… ce fut pareil avec D… ) ( Et aussi avec le menu du jour de mon resto préféré. )

    Mais bon… à votre lecture , apparemment, on ne sait jamais avec vous…

    Si c’est vrai, c’est dommage …. Je vous aurais bien sponsorisé, mais le temps de l ‘offre est dépassé.
    Bon… ben, alors, à très bientôt ! Un demi-ashkenaze, demi-alsacien ( non, c’est pas grave ) .

  2. Plus d’articles sur Meyer Habib, un article final le 11 septembre, un article où il faut lire entre les lignes, j’ai compris Gorafeuj : Meyer a tout organisé depuis le 9/11 jusqu’à la fin du GRFJ.

    Toda raba et kol touv !

COVID-19 : les Franco-israéliens soulagés de ne pas accueillir la famille en Israël pour les fêtes juives de Tishri

Il fait un innocent salut nazi et est accusé d’avoir voulu faire une quenelle à l’envers